3 raisons pourquoi on ne peut pas se fier à Google Translate en 2017

Lorsque vient le temps d’effectuer une traduction, Google Translate peut sembler la solution facile. Sa rapidité et son accessibilité font de ce logiciel un incontournable dans le domaine. Pas si vite! Très pratique en apparence, il présente toutefois plusieurs raisons pour lesquelles on ne peut pas s’y fier.

Raisons pour lesquelles on ne peut pas se fier à Google Translate pour la traduction de documents

 

  1. Google Translate reste une machine

Pour réussir à traduire dans plus de 90 langues, Google Translate utilise des algorithmes afin de faire des liens entre les différentes langues pour en arriver avec une traduction finale. Le principal problème, c’est qu’il n’est pas en mesure de prendre en compte le contexte. Plusieurs mots s’écrivent de la même façon mais ne possèdent pas la même définition. Faute de contexte, il n’est pas rare que des coquilles se glissent dans la traduction.

  1. Google Translate ne reflète pas le style

Un bon traducteur est en mesure de transposer le style de l’auteur original à l’intérieur de la traduction. Selon le type de texte rédigé, il arrive qu’un certain style soit nécessaire afin d’aider à la compréhension du message. Purement logique, Google Translate n’est pas en mesure de reconnaître les intentions de l’auteur pour refléter adéquatement le message. Cela entraîne donc une traduction sans couleur qui n’atteindra fort probablement pas le destinataire.

  1. Google Translate ne reconnaît pas tout

Bien qu’il possède une gigantesque banque de données, Google Translate n’est pas infaillible. Il arrive que certains temps de verbes ou expressions figées lui soient méconnus. Un traducteur qualifié est au fait des expressions et est en mesure de les adapter convenablement au texte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *


*